L'Antichambre : une admonestation   nouvelle ajoutée le 18/03/2010 à 14h25

Par Sébastien Wojewodka




THE SCUM sentit avec alacrité la propagation du rictus mauvais sur ses zygomatiques. THE SCUM n'était pas son patronyme, bien évidemment. Néanmoins, il n'avait pas manqué de se baptiser comme tel. Le gros s'époumonait à traîner la dernière benne. L'oeil torve du gros ! Accroché au harnais, THE SCUM lui toucha le bide de l'index : « Veinard ! Demain tu fais partie de la nouvelle donne... » La NOUVELLE DEVISE était prête (où l'avait-il lue ?). Il la lança, accompagnée d'une glaire fusant avec la célérité d'un dard au curare : « Marche puis rampe, hé ! » Marche puis rampe gros, marche puis rampe gros : la fiction paranoïaque du triangle (équilatéral) gagnait du terrain, à n'en point douter, ça nononon. Question de Temps, et de moyens : mais déjà le Temps ne posait plus problème. Endo-cannibalisme on borrowed time. Au commencement il y a cette clairière nimbée de blanchâtre lumière lactescente, il y a cette vieille parcheminée de peau et chaque jour que Dieu fait elle trouve dans sa boîte aux lettres un oeil nouveau - un oeil énucléé j'entends. Fondu enchaîné sur une tête de boeuf sectionnée en coupe longitudinale, trônant de la plus impassible façon dans un aquarium. CUT. Il y a cette voix de partout et nulle part m'enjoignant à franchir le fleuve stygien qui charrie les morts, pour rejoindre sur les berges fétides de l'Hadès Babylone beheaded mais armée d'un phallus, prête à m'étreindre de ses bras noueux et constellés d'escarres. Quant à l'obole de Charon... Ne suis-je point moi-même un Cerbère psychopompe ? MECHANICAL. Rayonnement transorganique, pôle solaire létal. Cycles et périodes. Period. Un blanc important dans la trame. Quiddité de la statue de sel au coin du carrefour ? Il faut qu'une porte soit ouverte et / ou fermée (you opened the doors, we came : undivided pain and pleasure). Three steps, four views, et de ma petite fenêtre en surplomb le spectacle s'offre à moi avec la nonchalance alanguie et résignée d'une vieille putain hépatique en fin de parcours, sans rechigner. Joliesse des limbes. Tu aimes les relais, aimable ami ? Alors prépare-toi à suinter par tous les pores comme un éphèbe grec aux muqueuses dilatées et en résipiscence. L'autre exécute sa prose sommaire et ressassée d'adolescent acnéique et eczémateux, et moi, je me morfonds. [Ils veulent que tu baises la voisine d'en-dessous ; tu ne le feras pas ; alors ils se paient ta tronche : voir le neuroleptique - Zyprexa / Olanzapine - qu'ils t'ont donné (tu ne le prendras pas), à la transparente dérision : (à prononcer avec l'accent teuton) si près qu'ça / ô lent z'à (la) pine.] À ce moment précis (celui que j'énonce à l'instant même) ou peu après, elle a dit ... Aurore (ou peut-être Suzanne, Yes, Suzanne holds the mirror) : « Vos états d'âme je m'en fous comme d'une guigne, comme des premières taches purpurines sur mes rêches culottes de pucelle. Tôt ou tard vous serez décapité par le Cercle, le huit horizontal, l'Annihilateur autoscopique et sériel (rien de moins). »

LE NARRATEUR (arpente la scène effaré - nef à Rê -, hébété, les cheveux dressés sur sa pauvre tête-morte perdue d'effroi (DEAD-HEAD paire du dit-froid SO-CALLED COLD UNMANNED manne inhabitée ma chair chère siphon-née)) : « WOMB ENVY. Le bréviaire du cadavre et de l'insanité... De qui suis-je le sicaire ? MEMORY (mes mots rient), roman des origines : m'(ex)inscrire dans l'histoire en lettres hémodialytiques... Je ne connais pas le repos, je suis le chantre de l'hallali interrelationnel, de la connectique industrieuse (contlectical incorporated). Ils ont greffé un transistor multi-canaux dans ma gorge. Les fréquences nazies sont légions ; ma station favorite d'obédience satanique. Les signifiants se condensent autour de la perspective d'une infibulation (ou d'une affabulation, c'est selon). »

AURORE / SUZANNE (son stoïcisme frisant la froideur) : « Boucher phallocrate, la possibilité d'une clôture, fut-elle métaphorique, nous épargnerait une kyrielle de vos vicissirudes paranoïdes (rhétorique d'écolier). Ne vous suffit-il pas de lire sur mon visage... Non, lire mon visage entr'ouvert ? Le salut, terne imprécateur, réside dans la pure immanence. »

Le sort en est jeté, le Silence du Père fragmente le Tout, the only way to exit is going piece by piece.

Dopamine excess. Transfer interrupted. Syntax error.

The voice, drifting, hanging on the line. Wait for new contact-nerve.

© Sébastien Wojewodka - Nouvelle extraite de "W.O.M.B.", Thomas Becker et Sébastien Wojewodka, Paris : Editions actuSF, collection "Les Trois Souhaits", 2009. ISBN : 9782917689141
Ce texte est la propriété de l'auteur. La reproduction intégrale ou partielle en est strictement interdite.
Rendez-vous sur le site actuSF



COMMENTAIRES


illustration 0 Commentaire

Ajoutez un commentaire

↑   Haut de page

icone loupe Rechercher sur le site :

newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter !

Et soyez informés des nouvelles en ligne.


Editions numériques

schizophrénie  schizo  écriture  littérature  nouvelles  fiction  culture  auteur  psychanalyse  écrivain  psychiatrie  hallucination  science-fiction  thriller   édition   délire   paranoïa   psychopathe   roman   contribution